Accueil Actualités Du sport et un emploi

Du sport et un emploi

Posté le 23 Oct. 2019


Crépi et Profession Sport et Loisirs 76 ont réuni entreprises et demandeurs d’emploi pour leur faire faire du sport ensemble.

Pas toujours facile de se trouver face à un employeur quand on est demandeur d’emploi, d’être à l’aise et de lui prouver ses qualités. Le Crépi et Profession Sport et Loisirs 76 ont trouvé la solution : leur faire porter tous le même tee-shirt et leur faire faire du sport ensemble ! C’est le principe de Sports et Emplois. Mardi et mercredi, 34 demandeurs d’emploi du territoire Seine-Eure ont suivi des ateliers à Louviers (théâtre d’impro, chant, comment se vêtir en situation professionnelle, techniques de communication professionnelle, bienfaits du sport, tir à l’arc, etc).

Jeudi matin, des représentants de 15 entreprises les ont rejoints pour pratiquer des ateliers sportifs ensemble. Par groupe, ils se sont essayés à la capoeira, à l’escrime, à la remise en forme, à la musculation. Vêtus du même tee-shirt, il est difficile de discerner qui est qui. « C’est le but ! On fait tomber les représentations pour s’attacher au savoir-être, au comportement, dans un esprit convivial. On est tous au même niveau, donc on laisse de côté les préjugés » explique Stéphane Varin, directeur de Profession Sport et Loisirs 76.

Catherine Meulien, présidente déléguée de l’Agglo Seine-Eure, chargée des politiques sportives et culturelles est venue les encourager. « Les entreprises ont parfois du mal à recruter. Ce type d’initiative aide à voir plus loin que le CV et donne une vision différente du demandeur d’emploi et de l’entreprise. C’est un réel engagement des demandeurs d’emploi et des entreprises qui acceptent de sortir de leur zone de confort » a-t-elle félicité.

Repérer le savoir-être

Après un repas pris ensemble, un job dating était organisé jeudi après-midi. « Le sport est un outil qui permet d’être plus naturel au moment des entretiens. Pendant les séances sportives, les participants se sont côtoyés, ont dépassé leurs limites. Cela aide à prendre confiance en soi et à être plus détendu pendant les entretiens » poursuit Stéphane Varin.

Les ateliers sportifs ont aussi d’autres qualités. « Nous pouvons déjà repérer ceux qui ont l’esprit d’équipe ou l’esprit de compétition, ceux qui respectent les consignes, ceux qui se mettent volontairement en retrait » confient Hélène et Frédérique, responsables des agences du Neubourg pour l’une et de Louviers pour l’autre de l’entreprise de travail temporaire Samsic Emploi.

Des éléments parfois plus importants que le CV et qu’elles gardent en tête pendant les 15 mn d’entretien du job dating.

Gilles, demandeur d’emploi, compte bien lui aussi mettre à profit tout ce qu’il a appris pendant ces 3 jours. « Je n’avais plus fait de sport depuis longtemps. Au début, c’était un peu difficile et j’avais du mal à me mêler au groupe. Peu à peu, je me suis détendu. Nous avons fait des simulations d’entretien et appris à travailler sur le stress. Ces ateliers pourront m’aider » reconnaît-il.

En contrat d’insertion chez Cursus, il a pu affiner son projet. Il voit plutôt son avenir dans les espaces verts et tentera de convaincre des entreprises de l’embaucher.

Grâce au dispositif Sport et Emploi, 50% des personnes retrouvent une activité dans les 6 mois (CDD de plus de 3 mois ou CDI) sans compter ceux qui retournent en formation.


Partager cette page